Loading

Qu’est-ce que la chiropratique?

La chiropratique une discipline de la santé qui mise sur la capacité inhérente du corps humain à se maintenir en santé et à se guérir sans médicaments ni chirurgie (homéostasie). Elle met l’accent sur la relation entre la structure (principalement la colonne vertébrale) et la fonction telle que coordonnée par le système nerveux.

L’approche chiropratique est à la fois préventive et curative, c’est-à-dire qu’elle a pour objectif non seulement de vous apporter du soulagement, mais aussi d’éviter que vous ne développiez des symptômes ou de la douleur liés à un mauvais fonctionnement de votre colonne vertébrale ou de vos autres articulations. Pour y parvenir, le chiropraticien utilisera principalement des ajustements chiropratiques, une forme spécialisée de manipulations articulaires.

Le chiropraticien est un partenaire dans le recouvrement et le maintien de votre santé. Il est formé pour vous donner les meilleurs conseils afin d’optimiser votre santé et prévenir l’apparition de problèmes de santé.

La profession de chiropraticien est reconnue et réglementée par l’Office des professions du Québec, c’est pourquoi elle relève d’un ordre professionnel dont la principale mission est d’assurer la protection du public. Pour ce faire, l’Ordre des chiropraticiens du Québec établit des normes de pratique que tous les chiropraticiens doivent respecter.

La profession regroupe au Québec plus de 1200 docteurs en chiropratique. Ceux-ci travaillent en collaboration avec les divers intervenants du domaine de la santé (dont les médecins), dans le meilleur intérêt de la population.

Découvrez l’efficacité de notre profession.

-Définition tirée du site de l’Ordre des Chiropraticiens du Québec

Quelle est la formation d’un chiropraticien?

Pour exercer la chiropratique au Québec, tous les chiropraticiennes et les chiropraticiens doivent avoir complété avec succès leurs études de doctorat de premier cycle dans une institution d’enseignement accréditée par la Fédération chiropratique canadienne des organismes de réglementation professionnelle et d’agrément des programmes d’enseignement (CFCREAB), telle que l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR).

Suite à l’obtention du diplôme de doctorat en chiropratique, il est également nécessaire de compléter les examens nationaux du Conseil canadien des examens chiropratiques, ainsi qu’un examen sur la législation et la déontologie de l’Ordre des chiropraticiens du Québec.

Les exigences de la formation des docteurs en chiropratique sont standardisées de façon internationale. À l’UQTR, le programme est d’une durée de 5 ans et comprend 4969 heures de cours.

Les cours sont répartis dans diverses matières dont les suivantes :

  • Sciences fondamentales (anatomie, neuroanatomie, physiologie, biochimie, embryologie, microbiologie, immunologie, pathologie, neurophysiologie, pharmacologie, épidémiologie, méthodes de recherche);
  • Sciences cliniques (diagnostic différentiel, diagnostic, radiologie, nutrition, orthopédie, neurologie, biomécanique, pathomécanique, physiologie de l’exercice, réadaptation;
  • Sciences chiropratiques (techniques chiropratiques, pratique professionnelle, éthique et droit professionnel, concepts chiropratiques, intervention chiropratique, soins aux enfants, femmes enceintes et aînés, stages et internat);
  • Disciplines complémentaires (ergonomie, prescription d’exercices, psychologie, administration d’une clinique, etc.).

Des stages d’observation et d’intervention débutent dès la première année. Ceci est suivi d’un internat clinique d’une durée de 18 mois, sous la supervision directe de chiropraticiens expérimentés.

-Description tirée du site de l’Ordre des Chiropraticiens du Québec

C’est quoi un soin chiropratique?

L’ajustement chiropratique est l’application d’une impulsion ciblée et très spécifique ayant pour but de corriger les désordres biomécaniques des articulations et à restaurer l’intégrité du système nerveux.  Il peut être pratiqué avec les mains ou à l’aide d’instruments spécialisés.

Est-ce que les soins sont sécuritaires ?

Oui. À l’aide d’un examen physique, orthopédique, chiropratique et postural approfondi, le Docteur en chiropratique est à même de poser un diagnostic.  Il peut ainsi identifier les indications et les contre-indications inhérentes à la condition du patient. Afin d’adapter ses soins au mieux selon sa clientèle, le chiropraticien peut avoir recours à des instruments d’ajustement ou autres thérapies comme des exercices, des tractions, du taping, etc.  S’il n’est pas en mesure de vous venir en aide, votre chiropraticien saura vous diriger vers le professionnel de la santé approprié. 

À partir de quel âge mon enfant peut-il bénéficier de soins chiropratiques?

Dès la naissance. C’est bien connu, la première cause potentielle de traumatisme à la colonne vertébrale est la naissance.  Même lorsque la naissance se déroule bien, de fortes pressions et même des torsions peuvent être induites à la colonne et au crâne du nouveau-né.  Le système neuro-musculo-squelettique pourrait en être sérieusement affecté et entraîner d’éventuels problèmes de santé.

Est-ce que les soins pour bébé sont les mêmes que les adultes?

Non. Si l’objectif est de restaurer la fonction neuro-vertébrale est la même, les pressions utilisées sont différentes.  Par exemple, la pression utilisée pour ajuster la colonne d’un nouveau-né est comparable à la pression qu’on utiliserait pour vérifier si une tomate est bien mûre.

Qu’est-ce qui craque lors d’un soin chiropratique?

Un peu comme lorsqu’on ouvre une bouteille de champagne, l’ajustement modifie momentanément la pression dans l’articulation et libère un gaz. C’est ce gaz qui fait le ‘pop’.

Je n’aime pas les craquements, existe-il des alternatives?

Oui. Selon votre condition ou à votre demande, le chiropraticien choisira d’utiliser d’autres thérapies ou instruments spécialisés.  Notre objectif est de vous offrir une expérience confortable.

Est-ce que les soins chiropratiques vont rendre ma colonne hypermobile?

Non. À la suite d’un examen complet et de radiographies, votre chiropraticien saura cibler les articulations hypomobiles et n’ajustera que ces segments. 

Est-ce mauvais si je me ‘craque’ moi-même?

Oui. Comme il est difficile d’être spécifique lorsqu’on essaie de se ‘craquer’ soi-même, il est probable d’encourager une dégénérescence prématurée des articulations vertébrales. 

Si je débute des soins, serais-je obligé de poursuivre toute ma vie?

Non. Nous offrons différents types de soins choisis selon l’état de santé et les objectifs du patient.

Même si je n’ai pas mal, puis-je quand même bénéficier de soins chiropratiques?

Oui. Au même titre que la carie dentaire la subluxation vertébrale est souvent silencieuse, indolore. Pourtant sans causer de douleur, elle peut quand même nuire à votre posture et votre santé générale. Les soins chiropratiques contribueront à votre mieux-être.

Je souffre d’arthrose à la colonne vertébrale, est-ce que la chiropratique peut m’aider?

Oui.  Selon l’état de votre colonne vertébrale, il y a trois approches à considérer:

  1. La décompression neuro-vertébrale  est une approche indiquée pour les patients atteints d’arthrose sévère pour qui les soins chiropratiques manuels pourraient être contre-indiqués.  Cette thérapie est particulièrement appréciée de nos patients dans les cas où l’arthrose provoque des douleurs irradiantes au bras ou aux jambes.
  2. Le réalignement de la posture est très important à considérer afin d’éviter ou de ralentir  la surutilisation de certaines articulations portantes du corps.  À titre d’exemple, un débalancement postural pourrait provoquer une dégénérescence prématurée des articulations du bassin, des hanches et des genoux.
  3. La mobilisation par soins chiropratiques des articulations démontrant un désordre biomécanique ralentit le processus dégénératif par l’arthrose. 
Y-a-t-il une différence entre une table de décompression neuro-vertébrale et une table à inversion?

Oui. Les voici.

faq

Est-ce que la décompression peut être jumelée aux soins chiropratiques?

Oui.  Par expérience, la combinaison de ces deux types offre aux patients de meilleurs résultats.

Combien coûte un examen?

Le coût du premier examen peut varier selon les tests et radiographies qui seront effectués pour poser un diagnostic. Lors de l’entrevue initiale, votre chiropraticien vous questionnera d’abord sur votre étant de santé et déterminera les tests diagnostiques qui lui seront nécessaires à l’examen de votre condition.  Il vous informera ensuite du coût et avec votre accord,  il procédera à l’examen.

Est-ce que les soins sont couverts par mes assurances?

Oui. La majorité des assurances couvrent les soins chiropratiques. Renseignez-vous sur votre couverture.

Aie-je besoin d’une prescription médicale pour consulter en chiropratique?

Non.  En tant que Docteur en chiropratique de premier contact, nous avons la formation appropriée pour poser un diagnostic, vous pouvez donc nous consulter directement.

Nous joindre

Vous aimeriez savoir comment la chiropratique peut vous aider?

Écrivez-nous!